Deux nouveaux Docteurs à l’IFOAD de l’Université Ouaga II

L’institut de formation ouverte à distance (IFOAD) de l’Université Ouaga II félicite ses deux nouveaux docteurs. Benjamin Sia et Bapindié Ouattara sont désormais docteurs en éducation, spécialité Technologie éducative. Ce grade leur a été décerné à l’issue d’une soutenance de thèse le jeudi 28 novembre 2019 à l’Université de Cergy-Pontoise (France).
C’est avec le thème intitulé "Analyse du rapport au temps des apprenants dans un dispositif d’apprentissage collaboratif à distance" et sous la direction du Pr Thiery Karsenti de l’Université de Montréal que Benjamin Sia a analysé le lien entre le rapport au temps de l’apprenant dans le dispositif numérique de formation et la réussite de l’apprentissage collaboratif à distance. Ses résultats révèlent que le temps d’engagement de l’apprenant dans la plateforme de formation est représentatif de sa participation aux activités d’équipe et que la dimension sociorelationnelle du rapport au temps n’influe pas sur la réussite de l’apprentissage collaboratif à distance.
Quant à Bapindié Ouattara, à travers le sujet " Quels effets pour les scénarios pédagogiques s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication ? Cas de la formation à distance pour l’obtention du certificat de compétences en informatique et Internet de l’Université Ouaga II (Burkina Faso)" dirigé par le Pr Christian Depover de l’Université de Mons (Belgique), il a observé les effets du tutorat (proactif ou réactif) et l’influence de la taille (équipes restreintes ou étendues) sur la performance et la participation des apprenants. Ses résultats ont permis de constater que l’accompagnement du tuteur selon la modalité réactive conduit à des résultats supérieurs à ceux associés à la modalité proactive. Par ailleurs, sa recherche révèle que la taille étendue de l’équipe a un effet significatif sur la participation des apprenants.
Ces deux recherches ont mis en évidence des pistes à prendre en considération dans la conception et le déploiement de la FOAD en Afrique subsaharienne en général et au Burkina Faso en particulier. Ainsi, le flambeau de l’IFOAD/UO2 a été porté haut avec ces succès qui viennent consolider l’image d’excellence qui colle à la vision du Plan Stratégique 2013-2020 de l’Université Ouaga II.